La Maison des Grands-Parents de Villeray

 
  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Mémoire collective

Le bulletin Mémoire collective est une publication trimestrielle qui a pour but d'informer et de divertir les membres et l'entourage de la Maison des Grands-Parents de Villeray.

Normalement publié en format papier et distribué gratuitement par la poste régulière, le bulletin est également disponible dans internet en version abrégée. Vous pouvez vous procurer la version papier du bulletin Mémoire collective, en communiquant avec nous par téléphone ou par courriel. Nous sommes également en constante recherche de textes à publier; alors si vous êtes intéressés, remplissez le formulaire « À vos plumes ».

janvier - février 2012

Le billet
Une belle histoire d’amour
Dans un premier temps, j’aimerais vous souhaiter une merveilleuse année 2012 à l’image de toutes nos actions d’entraide et de solidarité dans l’harmonie, le respect et l’amour.

Pour La Maison des Grands-Parents de Villeray, 2012 marquera le 20e anniversaire de sa fondation. Cette année sera donc l’occasion de faire davantage connaître et reconnaître tout le rayonnement des actions de la MGPV dans sa communauté.

À l’origine, la création de la MGPV a été fortement inspirée par deux générations, un groupe d’adolescents et un groupe d’aînés impliqués qui désiraient se rencontrer, se rapprocher, s’apprivoiser et tisser des liens intergéné-rationnels significatifs.

C’est par leur amour, leur désir de partager, d’aider, de transmettre et aussi d’apprendre que les aînés, au fil des ans, ont construit et consolidé la MGPV.

L’amour a toujours été au cœur des actions de la Maison et c’est ce qui fait qu’aujourd’hui celle-ci est bien implantée dans son quartier et qu’elle poursuit sa mission d’aide et d’entraide intergénérationnelles. Cette mission est pour plusieurs personnes impliquées une passion qui se renouvelle au quotidien à travers le plaisir partagé et les petits gestes de reconnaissance.

Cette belle histoire d’amour continue de s’enrichir grâce à tous ceux et celles qui comme nos cofondatrices, Mmes Lucille Girard et Jacqueline Desjardins, croient avec conviction à l’apport des aînés dans leur communauté.

 — Clémence Racine

Image de plumes et encrier
À vos plumes !
Afin d’enrichir notre bulletin, nous vous invitons à nous proposer des textes, notamment sous les rubriques suivantes :

Un brin de poésie
La poésie adoucit les cœurs et procure un mieux-être. Si vous désirez apporter votre contribution, nous vous invitons à nous proposer vos poésies ou celles d’auteurs connus.
Place aux bénévoles
Cette nouvelle rubrique s’adresse aux bénévoles qui désirent écrire un texte témoignant des actions et des relations intergénérationnelles au cœur de La Maison des Grands-Parents de Villeray. L’invitation est lancée à tous les bénévoles.
Le coin du souvenir
Vous aimeriez partager un souvenir de votre enfance ou de votre jeunesse ? Écrivez-nous un texte correspondant à une page du bulletin. Les plus jeunes générations ont plaisir à découvrir l’histoire des aînés.
Place aux jeunes générations
Cette rubrique a pour objectif de permettre aux jeunes générations de s’exprimer sur différents sujets soit de façon autonome ou à travers des projets scolaires ou communautaires. Les aînés désirent connaître des jeunes leurs valeurs, leurs opinions et leurs intérêts.
Témoignage
Il est toujours intéressant et enrichissant de lire des témoignages soit de membres, de participants ou de collaborateurs qui nous expriment leur appréciation d’une activité ou d’une action, qui les a particulièrement touchés ici à La Maison des Grands-Parents de Villeray.

Nous attendons vos textes avec grand intérêt, alors n'hésitez pas à remplir le formulaire « À vos plumes! ». La date de tombée pour nous soumettre vos textes est le 24 février 2012.

Les nouvelles MGPV
Agréable lunch partagé
À la demande du Service de garde de l’école Hélène-Boullé, La Maison des Grands-Parents de Villeray recevait, le 29 novembre dernier, les élèves de 5e  et de 6e  année qui habituellement dînent à l’école. Ils sont venus avec leur boîte à lunch et la Maison avait préparé un bon petit repas pour les bénévoles qui recevaient ces jeunes. J’ai eu le plaisir de partager ce repas avec cinq belles jeunes filles de 6e année. Quatre d’entre elles sont des amies et ont déjà été acceptées à la même école secondaire ; elles y feront leur entrée en septembre prochain. La cinquième jeune fille ira dans une autre école secondaire. Elles avaient toutes de très bons lunches, préparés une par son père, une autre par elle-même et les autres par leur mère. Après le repas, tout le groupe a pu visiter la Maison, accompagné des bénévoles.

L’expérience a été si bonne que le Service de garde a demandé, deux semaines plus tard, soit le 13 décembre, d’accueillir un groupe d’élèves de 3e année. Cette fois-là, j’avais à ma table cinq petits garçons, gentils, curieux et un peu plus agités que les fillettes. Eux aussi ont pu visiter la Maison après le repas.

— Gaétane Maya

Fête de Noël des bénévoles
Le 12 décembre dernier avait lieu le souper de Noël des bénévoles.  Cette année, nous avions choisi de fêter l’événement au Café-Resto l’Inter-Mission de l’organisme d’insertion Petites-Mains qui a pignon sur rue dans le quartier et qui nous a accueillis à bras ouverts.

Plus d’une cinquantaine de bénévoles ont répondu à l’invitation et c’est dans un beau décor de Noël que nous avons partagé ensemble ce repas festif.

Encore une fois, Mère Noël - une membre bénévole du Conseil d’administration - était au rendez-vous et avait sollicité les artisans et les marchands du quartier pour recueillir plein de belles choses à offrir aux bénévoles. La récolte fut très fructueuse, de sorte que tous les bénévoles, même ceux et celles qui n’ont pu assister au souper, ont reçu un cadeau !

Un gros MERCI à tous les bénévoles de la MGPV qui, comme toujours, ont offert en 2011 des services de qualité, à Mère Noël qui s’est dévouée sans compter pour faire connaître la Maison auprès des artisans et des marchands du quartier, en sollicitant des dons pour les bénévoles, ainsi qu’à tous les commanditaires pour leur grande générosité. Vous pourrez trouver la liste de ces commanditaires sur notre site internet.

En cette année 2012, année du 20e anniversaire de la MGPV, je nous souhaite une année des plus fructueuse et en santé !

— Marité Perron

Fête de Noël des enfants
Une fois de plus, les enfants venant à l’aide aux devoirs ont fêté la Noël, les 19 et 20 décembre dernier. Une dizaine d’enfants, chaque fois, accompagnés de leur cher bénévole, ont mangé de la pizza et du gâteau. Puis, ce fut le traditionnel bingo, animé cette année par une « câlleuse », Georgette, qui remplaçait Roger. Les cartes, les jetons, la fièvre qui montait doucement, les premiers « Bingo ! » lancés d’une voix joyeuse, le gamin fonçant vers les marches et se choisissant un petit jouet ou une sucrerie. Les rires, les émotions, « Il ne m’en manque qu’un seul ! » les petites déceptions, « Je l’avais presque ! ». Finalement, chaque enfant recevait trois petites choses, ceux les ayant déjà eues l’offrant au moins chanceux. Ensuite, Jacqueline donna à chacun un cadeau offert par la Maison ; les plus impatients déchiraient le papier les yeux brillants. Les photos, tous assis sur les marches, et les adieux, pour un bon mois, puisque l’aide aux devoirs ne reprenait que le
23 janvier.

— Philippe Trolliet

Une soirée mémorable
Le 14 décembre dernier, pour une deuxième année, dans le cadre d’un projet de l’organisme In’Afu, un groupe d’étudiants de l’école Georges-Vanier a invité La Maison des Grands-Parents à participer à une soirée consacrée aux enfants de familles moins favorisées du quartier. Ces adolescents engagés récupèrent et restaurent des jouets pour les offrir aux enfants à l’occasion des fêtes de fin d’année. Le père Noël, la Fée des jouets, le buffet, la musique, les jeux, les courses effrénées, tout a charmé ces jeunes frimousses, dont certaines connues à l’aide aux devoirs, accompagnées de leurs parents ou de leur bénévole. Tous sont repartis à regret, tard pour eux, les bras chargés de cadeaux, les yeux brillants et la joie au cœur !

— Yves Bernard

La famille des bénévoles grandit
Est-ce parce qu’il y a plus de retraités qui désirent meubler leur temps libre en aidant les autres ? Est-ce parce que la notoriété de La Maison des Grands-Parents s’épanouit ? Quelle qu’en soit la raison, en 2011, 16 nouveaux bénévoles se sont joints à notre grande famille.

Nous tenons à leur manifester notre appréciation et souhaitons que leur engagement leur apporte plaisir et satisfaction à la mesure de leur générosité.

Carol Boivin Danielle Laliberté
Hélène Chainey Christianne Lefebvre
Andrée Chamberland Jocelyne Mailloux
Gisèle Charbonneau Johanne Marchand
Louisette Comeau Vanessa Medeiros
Ouahiba Djidioui  Luc Provost
Charles Jouhannet Louise Surprenant
Nawel Khouri Juliana Talbot

— Nicole Cyr

Chant intergénérationnel
Après quelques ajustements, suite au remplacement du directeur de chant en octobre dernier, le groupe de chant a renouvelé son répertoire et a aussi accueilli de nouveaux participants. Pour bien finir l’année 2011, le groupe, accompagné de chanteuses professionnelles, a donné un mini concert à la résidence Parc Jarry. Ce fut très apprécié tant par les résidents que par les participants du groupe de chant.

Par ailleurs, je réitère l’invitation aux enfants et aux adolescents à se joindre au groupe de chant pour le plaisir de chanter et de nouer de belles relations intergénérationnelles. Alors, nous comptons sur votre collaboration pour parler de cette activité aux jeunes de votre entourage, à vos enfants ou petits-enfants, à vos neveux et nièces, à vos voisins, etc.

L’activité de chant a lieu tous les jeudis, de 15 h 15 à 16 h 45 ; les jeunes arrivent après l’école vers 15 h 45.

— Clémence Racine

Jumelage Centre jeunesse
Le projet de jumelage d’aînés de la Maison avec des jeunes du Centre jeunesse se poursuit. Depuis l’automne, trois jeunes filles ont été jumelées à trois aînées. À travers des ateliers de cuisine, de belles relations intergénérationnelles se sont créées. Les appren-tissages que ces jeunes filles ont pu faire leur permettront, nous l’espérons, de renforcer leur autonomie et leur estime de soi.

Au-delà des habiletés manuelles, par exemple en cuisine, ces jeunes peuvent développer leurs habiletés sociales, et ce, dans un climat chaleureux et motivant. Nous poursuivons donc notre travail de collaboration avec le Centre jeunesse de Montréal et espérons pouvoir accueillir d’autres jeunes très bientôt.

— Clémence Racine

Formation en Focusing auprès de bénévoles de la MGPV
C’est avec un grand enthousiasme que nous avons offert une formation en Focusing aux bénévoles intéressés. Les six rencontres se sont déroulées autour d’une dynamique de partage et d’échange et qui leur ont permis d’acquérir certaines habiletés.

Au cours d’un exercice créatif proposé à la fin de la session, les participants ont exprimé de façon poétique leur vision du Focusing et ils ont accepté que nous la partagions avec vous. Voici donc l’essentiel de leurs propos :

« Le Focusing devient un espace où l’on peut respirer. De là, naissent des actions authentiques qui viennent de mon moi profond. »

« Le Focusing donne des outils qui permettent d’aborder quelque chose qui se présente d’abord comme un poids, puis ça devient un nœud qu’on peut aborder, comprendre, diminuer et même transformer. »

« Il y a d’abord du brouillard et le Focusing se présente comme une fleur qui permet d’échapper au brouillard. On peut voir plus clair, voir la lumière, le soleil. »

« Le Focusing, c’est… les maux par des mots dans le but de ne pas les laisser dégénérer en maladies chroniques. Ça permet d’évacuer les bobos. »

« Dans mon dessin, j’ai fait une maison. Ça représente l’importance des liens familiaux. Ça représente aussi les rencontres, être avec les gens, être tricoté serré comme une toile d’araignée. »

En espérant que cela vous inspire.

— Denis Archambault
Marité Perron
Solange St-Pierre

Stagiaires du cégep Marie-Victorin
Comme par les années passées, nous avons accueilli deux stagiaires du cégep Marie-Victorin. Le 26 janvier dernier, elles ont débuté leur stage en technique de travail social. Nous souhaitons donc chaleureusement la bienvenue à Sarah Frenette et à Ashley Medeiros qui seront avec nous les jeudis jusqu’au 5 avril. Elles pourront se familiariser avec l’action communautaire, et plus particulièrement avec l’intergénérationnel et l’implication bénévole en réponse à divers besoins de la communauté. La Maison des Grands-Parents de Villeray est un milieu de stage très enrichissant pour de jeunes étudiants, sur le plan des apprentissages tant au niveau professionnel que personnel et social. N’hésitez surtout pas à les aborder et à partager avec elles votre expérience d’implication ou autres. Bienvenue Sarah et Ashley !

— Clémence Racine

Dessin de la couverture
Le dragon du dessin vous souhaite une nouvelle année heureuse. Car cette année, commencée le 23 janvier — et qui se terminera le 9 février de l’an prochain — est la sienne, dans le calendrier chinois. C’est l’un des douze animaux du zodiaque chinois, le cinquième. En Chine, ce serait le signe le plus populaire et on verrait une recrudescence des naissances ces années-là. Selon l’astrologie chinoise, les personnes de ce signe sont souvent excentriques, idéalistes, perfectionnistes. Le dragon s’entendrait bien avec le singe et avec le rat, et très mal avec le chien.

— Philippe Trolliet, né sous le signe du dragon !

Conseil d’administration
Suite à la démission de Claude Vigneault en décembre dernier, comme membre et président du conseil d’administration, le C. A. a élu Philippe Trolliet comme nouveau président. Nous tenons à remercier chaleureusement Claude Vigneault pour son implication au conseil d’administration pendant plusieurs années, de 1999 à 2011. Claude a toujours eu à cœur la mission et le développement de la Maison. Son engagement ainsi que sa participation ont été d’un apport important pour la MGPV. Merci Claude !

— Clémence Racine

Site Web
Sur notre site Web, outre l’information de base de la MGPV, depuis l’automne 2010 vous pouvez consulter le calendrier de nos activités, les nouvelles concernant la Maison ainsi que les bulletins Mémoire collective parus depuis juin 2010. La section Galerie photos vous permet de voir en images la richesse de nos actions intergénérationnelles. Nous vous invitons à consulter notre site www.mgpv.org et en faire la promotion dans votre entourage.

— Clémence Racine

Un service personnalisé au CACI
Grâce à la participation de stagiaires de l’Initiative jeunesse du Programme d’accès communautaire Internet ainsi qu’à l’implication de bénévoles, nous pouvons offrir un soutien informatique très personnalisé. À partir de besoins variés, les personnes-ressources accompagnent individuellement les participants dans leurs divers apprentissages. Cette approche permet même aux néophytes d’apprivoiser l’ordinateur avec plaisir et confiance. Pour profiter de ce service gratuit, vous devez vous présenter au local informatique et prendre rendez-vous avec la personne-ressource sur place. Nous vous conseillons de téléphoner avant de vous déplacer pour vous assurer que la stagiaire ou la personne bénévole est présente. Bienvenue à tous !

— Clémence Racine

Coup de coeur
livre de Charlotte GingrasLa fille de la forêt, de Charlotte Gingras
Cela fait un bon quatre ans déjà, je vous avais entretenu d’un roman jeunesse de cette auteure, intitulé Ophélie, que j’avais beaucoup aimé, pour son approche des jeunes et de leurs problèmes. Aujourd’hui, c’est d’un autre roman de cette même écrivaine dont je vais vous parler. Quatre personnages, Avril, David, Érik et Florence. Avril a seize ans. Elle vit avec sa mère, bibliothécaire, dans une petite ville minière perdue tout au fond du grand nord. Elle aime lire et se promener dans les étendues désertiques de la taïga. La mère meurt, c’est au tout début du bouquin. Avril devra aller en foyer d’accueil. David, travailleur social, vient la chercher ; il l’emmène dans une famille de la banlieue de la grande ville. Avril fugue. Rencontre Érik, un ado en révolte qui vit dans la rue et qui,  parfois, fait au noir l’éboueur. Il lui fera rencontrer Florence, une femme jeune encore, qui jardine, qui s’occupe d’une plantation sauvage d’arbres dans un quartier pauvre et désolé.

Je ne vous conterai pas toute l’histoire. Les arbres sont menacés par un promoteur qui a acquis le terrain d’une manière assez douteuse. L’auteure réussit à finir sur une note pleine de chaleur, esquivant habilement le happy end hollywoodien. Un court roman, marqué d’un point rouge, que vous trouverez dans la section des jeunes.

— Philippe Trolliet

Chanson
Les passantes
Je veux dédier ce poème
À toutes les femmes qu'on aime
Pendant quelques instants secrets
À celles qu'on connaît à peine
Qu'un destin différent entraîne
Et qu'on ne retrouve jamais

À celle qu'on voit apparaître
Une seconde à sa fenêtre
Et qui, preste, s'évanouit
Mais dont la svelte silhouette
Est si gracieuse et fluette
Qu'on en demeure épanoui

À la compagne de voyage
Dont les yeux, charmant paysage
Font paraître court le chemin
Qu'on est seul, peut-être, à comprendre
Et qu'on laisse pourtant descendre
Sans avoir effleuré sa main

À celles qui sont déjà prises
Et qui, vivant des heures grises
Près d'un être trop différent
Vous ont, inutile folie,
Laissé voir la mélancolie
D'un avenir désespérant

Chères images aperçues
Espérances d'un jour déçues
Vous serez dans l'oubli demain
Pour peu que le bonheur survienne
Il est rare qu'on se souvienne
Des épisodes du chemin

Mais si l'on a manqué sa vie
On songe avec un peu d'envie
A tous ces bonheurs entrevus
Aux baisers qu'on n'osa pas prendre
Aux cœurs qui doivent vous attendre
Aux yeux qu'on n'a jamais revus

Alors, aux soirs de lassitude
Tout en peuplant sa solitude
Des fantômes du souvenir
On pleure les lèvres absentes
De toutes ces belles passantes
Que l'on n'a pas su retenir

Paroles : Antoine Pol
Musique : Georges Brassens

 

À noter à votre agenda
Brunch intergénérationnel
Le prochain brunch aura lieu le dimanche 12 février sous le thème « Une fleur pour ton coeur ».

11 h à 12 h : Brunch
12 h à 13 h : Animation

Veuillez confirmer votre présence avant le jeudi 9 février. Bienvenue à tous !

Vente moitié prix à la Friperie
Le mercredi 7 mars, de 10 h à 17 h, la Maison tiendra sa vente mensuelle à moitié prix sur tous les vêtements, articles de maison et livres de la Friperie.

Aussi, vous pourrez acheter des articles uniques à prix régulier confectionnés par les bénévoles de l’Artisanat.

Une occasion de vous procurer des cadeaux pour divers évènements. Bienvenue à tous !

Un temps pour l'art
Journées culturelles pour les 50 ans et plus

Spectacles à l’Auditorium Le Prevost, 7355, av. Christophe-Colomb
Jeudi 23 février – 13 h 30
Squall, Bourask, danses percussives et gumboot. Conférence et spectacle.
Jeudi 1er mars – 13 h 30
Le cabinet du docteur Ferron, film de Jean-Daniel Lafond. L’ONF à la maison.
Jeudi 29 mars – 13 h 30
Danses à quatre mains, duo Fung-Chiu - Jeunesses Musicales du Canada. Musique classique.

D’autres activités auront lieu jusqu’à la fin avril. Voir dépliant « Un temps pour l’art » disponible à La Maison des Grands-Parents de Villeray.