La Maison des Grands-Parents de Villeray

 
  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Mémoire collective

Le bulletin Mémoire collective est une publication trimestrielle qui a pour but d'informer et de divertir les membres et l'entourage de la Maison des Grands-Parents de Villeray.

Normalement publié en format papier et distribué gratuitement par la poste régulière, le bulletin est également disponible dans internet en version abrégée. Vous pouvez vous procurer la version papier du bulletin Mémoire collective, en communiquant avec nous par téléphone ou par courriel. Nous sommes également en constante recherche de textes à publier; alors si vous êtes intéressés, remplissez le formulaire « À vos plumes ».

mai - juin 2012

Le billet
Moments festifs enrichissants
Lors des activités du 20e anniversaire, nous avons reçu de précieux témoignages qui soulignaient l’importance de ce que les aînés réalisent par leur implication à La Maison des Grands-Parents de Villeray. Ce qui a été particulièrement exprimé, c’est à quel point les personnes qui fréquentent la Maison appréciaient l’ambiance chaleureuse et familiale qui y règne. Par ailleurs, l’esprit d’équipe y est très présent ; chaque bénévole peut apporter son savoir-faire et son savoir être, contribuant ainsi au mieux-être de sa communauté. La Maison des Grands-Parents de Villeray, c’est beaucoup plus qu’un lieu d’action bénévole, c’est un milieu d’appartenance peu importe l’âge, la culture et le parcours de vie.

Du travail accompli pour la réalisation du brunch et de la porte ouverte dans le cadre de notre 20e anniversaire, j’en retire une grande satisfaction. Nous avons vécu des moments merveilleux et inspirants pour la poursuite de notre mission. Nous avons partagé d’importantes valeurs telles que la solidarité, l’entraide, le respect qui sont au cœur de nos actions. Ce qui est pour moi essentiel dans ce qui a été exprimé, c’est l’importance de la continuité dans l’engagement des aînés. Vingt ans plus tard, l’implication bénévole se poursuit avec autant de conviction et de passion. Le désir de transmettre, de redonner au suivant, a été si bien transmis que les nouveaux aînés ou retraités s’impliquent avec ce même désir dans un contexte et des conditions peut-être différentes, mais avec autant de motivation.

Enfin, après un hiver et un printemps 2012 plutôt bien remplis, l’arrivée des douceurs de l’été sera bien appréciée pour profiter de bons moments de détente.

Je vous souhaite donc une belle période estivale.

 — Clémence Racine
Image de plumes et encrier
À vos plumes !
Afin d’enrichir notre bulletin, nous vous invitons à nous proposer des textes, notamment sous les rubriques suivantes :

Un brin de poésie
La poésie adoucit les cœurs et procure un mieux-être. Si vous désirez apporter votre contribution, nous vous invitons à nous proposer vos poésies ou celles d’auteurs connus.
Place aux bénévoles
Cette nouvelle rubrique s’adresse aux bénévoles qui désirent écrire un texte témoignant des actions et des relations intergénérationnelles au cœur de La Maison des Grands-Parents de Villeray. L’invitation est lancée à tous les bénévoles.
Le coin du souvenir
Vous aimeriez partager un souvenir de votre enfance ou de votre jeunesse ? Écrivez-nous un texte correspondant à une page du bulletin. Les plus jeunes générations ont plaisir à découvrir l’histoire des aînés.
Place aux jeunes générations
Cette rubrique a pour objectif de permettre aux jeunes générations de s’exprimer sur différents sujets soit de façon autonome ou à travers des projets scolaires ou communautaires. Les aînés désirent connaître des jeunes leurs valeurs, leurs opinions et leurs intérêts.
Témoignage
Il est toujours intéressant et enrichissant de lire des témoignages soit de membres, de participants ou de collaborateurs qui nous expriment leur appréciation d’une activité ou d’une action, qui les a particulièrement touchés ici à La Maison des Grands-Parents de Villeray.

Nous attendons vos textes avec grand intérêt, alors n'hésitez pas à remplir le formulaire « À vos plumes! ». La date de tombée pour nous soumettre vos textes est le 31 août 2012.

Les nouvelles MGPV
Formation interculturelle
Durant le mois d’avril, Véronique Dorison et moi, bénévoles de La Maison des Grands-Parents, avons profité d’un atelier sur la communication et l’intervention interculturelle offert par le RIV (Rapprochement interculturel de Villeray).

Dans un climat chaleureux et dynamique, dix participants issus d’organismes variés ont pu stimuler leur réflexion et accroître leurs connaissances sur le phénomène interculturel. Une animatrice d’expérience a su diriger notre démarche.

Les participants ont été formés à l’animation d’ateliers dans leur milieu respectif : tout le matériel et un guide nous ont été offerts. Nous pourrons aussi bénéficier du soutien de l’animatrice responsable au RIV durant notre animation. Quelle belle opportunité !

Donc, c’est un rendez-vous pour les bénévoles de la Maison intéressés à participer à cet atelier qui saura être, nous l’espérons, dynamique et enrichissant.

— Danielle Paquin

Fête à l’école Hélène-Boullé
Comme à chaque printemps depuis quelques années, l’école Hélène-Boullé, voisine de La Maison des Grands-Parents de Villeray, a invité tous les bénévoles ayant participé aux activités de l’école au cours de l’année scolaire à une réception festive. Les bénévoles de la Maison qui accompagnent les enfants à l’aide aux devoirs étaient présents en grand nombre. Parmi eux, une nouvelle bénévole, qui a circulé le long de la haie d’honneur formée des élèves, vivait cette expérience pour la première fois ; et comme tous ceux qui ont déjà cheminé sous les applaudissements et les hourras des enfants, elle n’a pu retenir ses larmes tant elle était émue.  Chaque bénévole était ensuite reçu dans la classe de l’enfant qu’il ou elle a aidé au cours de l’année pour recevoir des remerciements personnalisés. Suivait une légère collation et un vin d’honneur, puis un concert donné par les élèves qui jouent d’un instrument de musique ou qui chantent. Les applaudissements nourris des bénévoles étaient pour eux une belle récompense. Et cette fête annuelle est, pour nous tous, bénévoles, une reconnaissance du temps consacré à ces jeunes de l’école Hélène-Boullé.

— Nicole Cyr

Un brunch pour le 20e anniversaire de la Maison
Le dimanche 29 avril, un brunch était offert pour lancer les festivités du 20e anniversaire de La Maison des Grands-Parents de Villeray. Plusieurs bénévoles étaient présents, ainsi que le maire d’arrondissement, Annie Samson, la conseillère de Villeray, Elsie Lefebvre, et le député provincial Gerry Sklavounos. Chacun a souligné le rôle important que joue la Maison dans Villeray, mais aussi ailleurs au Québec puisque cinq autres maisons des grands-parents y ont vu le jour au cours des dernières années. Mais la vedette de cet événement était sans contredit Lucille Girard, accompagnée de plusieurs membres de sa famille, dont deux arrière-petits-enfants !

Mme Girard, une des fondatrices de ce merveilleux projet, était très émue par tous les témoignages présentés par ceux et celles qui ont été touchés par sa générosité et qui en ont même bénéficié.  Clémence Racine, la directrice générale de la Maison depuis près de 17 ans, a salué l’initiative de Mme Girard et l’a remerciée très chaleureusement. Elle a aussi rappelé toutes les marques de reconnaissance attribuées à la Maison, au cours de ces vingt années, par différents organismes sociaux de Montréal et d’ailleurs au Québec, ce qui a fait « rosir » de plaisir Mme Girard.

Cette rencontre saluait certes les 20 ans de la Maison et son rayonnement dans la communauté, mais aussi et surtout la générosité qu’a inspirée Lucille Girard à tous les bénévoles qui participent aux activités intergénérationnelles de cet organisme où elle a investi tant d’énergie !

— Nicole Cyr

Murales
Qui n’a pas été attiré, entrant dans la Maison, par les deux immenses panneaux ornant les murs ? Ces deux œuvres ont été faites un mercredi matin d’hiver, par des jeunes de Motivation jeunesse et des aînés. Peut-être pensez-vous que cela prît bien du temps pour les faire ? Détrompez-vous ! À peine plus d’une heure ! Mais ils étaient nombreux, jeunes et vieux, armés de crayons et de feutres, de colle et de vieux magazines, et foisonnant d’idées pour illustrer leur univers, leurs joies et leurs espoirs, et aussi pour célébrer les vingt ans de la Maison, ces presque vingt ans d’activités faites ensemble, car c’est une des plus anciennes de la Maison. Et si vous cherchez bien, vous y trouverez les noms de chacun des auteurs !

— Philippe Trolliet

Semaine du goût de vivre, à Georges-Vanier
Le 17 avril dernier, quelques bénévoles de La Maison des Grands-Parents ont tenu un stand dans le grand hall de l’école Georges-Vanier, dans le cadre de la Semaine du goût de vivre. Ils n’étaient pas les seuls. Bon nombre d’organismes s’adressant aux jeunes s’y pressaient également. La Maison présentait un large éventail de ses activités et invitait aussi les jeunes intéressés à offrir leurs services comme bénévoles. Pendant les heures de cours, les élèves passaient par petits groupes, faisant le tour des stands, accompagnés de leurs professeurs. À l’heure du midi, ils étaient bien sûr là en grand nombre, et plusieurs, regardant les photos, y retrouvèrent des copains. Ces événements sont l’occasion de faire connaître la Maison et ce qu’elle a à offrir aux jeunes, mais aussi  aux professeurs, et si les résultats ne sont pas immédiatement tangibles, à plus ou moins long terme, ils ne cessent de nous étonner.

— Philippe Trolliet

Jumelage Centre jeunesse
Nous avons d’intéressants développements pour le projet de jumelage de jeunes du Centre jeunesse de Montréal avec des aînés de la Maison. Myriam, stagiaire au Centre jeunesse, s’implique avec beaucoup de conviction pour faire le pont entre les intervenants et la Maison afin de favoriser des jumelages qui permettront à des jeunes de vivre une expérience enrichissante. Nous avons présentement cinq jeunes qui rencontrent une fois par semaine un ou une aîné(e). Un petit texte écrit par Véronique jumelée à une jeune présente un bel exemple d’activité :

Vendredi, c’était le jour de Marie-Kim. Elle est arrivée le matin avec Clémence. Nous avions décidé, Marie-Kim et moi, de faire une énorme salade et des crèmes au chocolat pour les partager à midi avec tous les bénévoles présents. Marie-Kim a fait les invitations, puis nous nous sommes mises à la pluche et aux fourneaux. Marie-Kim a dressé une jolie table, elle a servi tout le monde avec plaisir et gentillesse comme une vraie demoiselle.

Par ailleurs, ce projet intergénérationnel a remporté un prix dans la catégorie Projet porté par des aînés, remis lors du gala 25e édition de la Semaine l’amitié n’a pas d’âge, organisée par l’association du même nom.

— Clémence Racine 

Rencontre des maisons des grands-parents
Nous avons reçu le 22 avril dernier, pour un dîner, des représentants des autres maisons des grands-parents (Sherbrooke, Sainte-Foy, Trois-Rivières, Laval et Joliette). En toute simplicité nous avons partagé de bons moments festifs pour souligner notre 20e anniversaire, mais aussi pour fêter la reconnaissance financière des maisons des grands-parents par le Secrétariat aux aînés. Pour la majorité des maisons ce financement vient assurer la survie de l’organisme. Alors l'ambiance était doublement à la fête.

— Clémence Racine 

Place aux jeunes générations
Les petits cœurs des jeunes
Dans le précédent numéro du bulletin, vous avez pu admirer les œuvres des enfants venant à l’aide aux devoirs. Il y en avait une douzaine. Voici les douze autres, et se sont joints à cet hommage les jeunes du jumelage ado-aîné et la fillette venant le jeudi au chant. Et vous pouvez voir les originaux affichés sur les murs du salon.

Vous lirez aussi, avec surprise et bonheur, dans cette rubrique, le poème de l’une des adolescentes. Il n’a pas ce « joli » que beaucoup croient être la poésie, il en a la force. Je suis impressionné par la maîtrise dont Marie-Josée a fait preuve dans cette écriture, j’en admire tout particulièrement l’élégante économie du quatrième vers — le noyau de ce petit poème —, mais aussi la beauté simple de ces vers.

— Philippe Trolliet

 

J’ai longtemps...
J'ai longtemps cheminé pour atteindre l’arrivée
de cette longue route pour aller te retrouver.
Rester à tes côtés et ne jamais te quitter.
Car c’est avec toi que je veux pour l’éternité.

Jamais je ne dirais des mots pour te blesser
Car toute ma vie je vais le regretter.
À tes côtés je ne sens que la sécurité
Avec toi je peux enfin être aimée.

J’ai longtemps voulu te trouver
Celui dont j’ai toujours rêvé
Maintenant te voilà à mes côtés
Pour le restant de mon éternité.

— Marie-Josée Boucher 

 

   img_9326.jpg - 260.17 Kb  img_9329.jpg - 222.17 Kb

Place aux bénévoles
MédiAction, un service de résolution de conflits
Dans le numéro précédent de Mémoire collective, je vous annonçais le lancement d’un nouveau service qui pourrait vous être utile si vous vivez une situation conflictuelle.

Ce service offre aux citoyens aux prises avec une telle situation, la possibilité d’être écoutés et accompagnés par des personnes impartiales, neutres et indépendantes. Les médiateurs sont des citoyens qui ont à cœur l’amélioration du vivre ensemble dans leur communauté et qui ont suivi une formation pour développer leurs compétences afin d’aider à la gestion autonome et constructive des conflits, de façon bénévole.

Toute personne ou organisation vivant un conflit et souhaitant s’impliquer dans une démarche pour améliorer la situation ou la relation, rétablir la communication ou pour travailler ensemble à la recherche de solutions satisfaisantes pour tous, peut bénéficier de ce service gratuitement et confidentiellement, sur une base volontaire et hors de tout contrôle judiciaire. 

Il suffit de laisser un message à MédiAction au 514-521-2000, poste 245 sur la boîte vocale du service. Un médiateur bénévole prendra contact avec vous dans un délai maximum de 48 heures. Vous devez cependant être prêt à vous impliquer activement et de façon constructive dans la démarche de résolution de conflits et non pas attendre que le médiateur règle la situation à votre place.

— Marité Perron

Le coin du souvenir
Souvenirs de mon enfance
Par un dimanche terne de fin d’avril, sombre, humide et un peu froid, j’hésite à faire un choix de l‘activité de ma journée. Il me vint le désir de revoir le parc très fréquenté dans ma jeunesse. C’est ainsi que je me retrouve quelques décennies plus tard à mon parc Lafontaine comme je l’appelais à l’époque. Cependant, il a bien changé, tout comme moi ; mais j’y ai trouvé quand même beaucoup de joie.

Son entrée rue Papineau est aménagée de plusieurs champs à vocation sportive. J’ai même revu la patinoire au même emplacement qu’à mon époque où je patinais avec les patins noirs de mon frère. Que de souvenirs heureux en me rappelant combien j’avais les pieds gelés et les mitaines glacées quand je rentrais à la maison ! Je demeurais des heures à patiner ou à glisser avec ma sœur, mon frère et mes amies avec la traîne sauvage de 12 pieds reçue à Noël. Comme on était heureux !

Durant l’été, j’allais jouer au parc avec les monitrices. Nous étions une centaine de jeunes à nous amuser tous les jours de la semaine et à respirer l’air pur. Une monitrice avait composé une chanson qui servait de ralliement :

Pleine de bruit et de poussière
La rue expose à tous dangers
Mais dans l’air pur et la lumière
Au parc nous sommes protégés
Amusons-nous en chœur chantons
Chantons, rions, amusons-nous
Filles et garçons venez en foule
Les terrains de jeux sont faits pour nous

Je m’en voudrais de passer sous silence les beaux tours de chaloupe. Le dimanche, quand le budget le permettait, mes parents nous amenaient au parc. Nous passions une heure sur l’eau pour
25 cennes. C’était le bonheur total. On chantait, on ramait chacun notre tour et quand arrivait le mien, mon frère Roland me donnait un coup de main, car à l’époque, je n’avais que six ou sept ans. Pendant cette heure, j’oubliais que je vivais à Montréal et je me

croyais, cheveux au vent, à la campagne et le cœur rempli de joie. On s’amusait également à se lancer de l’eau et le temps, le temps passait si vite que j’avais mal à retourner sur la terre ferme.

Je reviens à ma visite au parc Lafontaine. En pensant à l’été, j’imagine un décor enchanteur avec ses milliers d’arbres en santé, ses fleurs aux multiples couleurs et odeurs, le gazouillis des oiseaux et certainement des rencontres avec des gens fort sympathiques. Je me propose d’y retourner cet été pour découvrir encore plus de beauté, de détente et d’ambiance avec des amies.

— Andrée Ménard, bénévole

À noter à votre agenda
Souper-spaghetti
Au bénéfice du Comptoir alimentaire Villeray
Mardi 12 juin de 17 h à 19 h 30
au 800, rue du Rosaire
Billets en vente au Conseil communautaire Solidarités Villeray au 660, rue Villeray ou par téléphone au 514-279-0117.
Organisé par La table de concertation en sécurité alimentaire Villeray. 
Assemblée générale annuelle
La Maison des Grands-Parents de Villeray tiendra son Assemblée générale annuelle, le mercredi 13 juin 2012 à 19 h. Toute personne, qu'elle soit membre ou pas, pourra y assister. Bienvenue à tous !.
La Su-père fête 2012
Organisée par le Regroupement pour la Valorisation de la Paternité (RVP)
Samedi 16 juin de 11 h à 17 h
au Patro Le Prevost, 7355, avenue Christophe-Colomb (près du métro Jean-Talon)
Repas hot-dog et pizza 1,00 $
Activités et spectacle pour toute la famille.
Le fête aura lieu beau temps mauvais temps.
Horaire estival
La Maison des Grands-Parents de Villeray demeurera ouverte pendant les vacances d'été (juillet et août) :
du lundi au jeudi de 10 h à 16 h et
le vendredi de 10 h à 12 h,
fermée en après-midi.
Les aînés offriront diverses activités aux jeunes des camps d'été du Centre de loisirs communautaires Lajeunesse.
Nous vous souhaitons un très bel été.