La Maison des Grands-Parents de Villeray

 
  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Mémoire collective

Le bulletin Mémoire collective est une publication trimestrielle qui a pour but d'informer et de divertir les membres et l'entourage de la Maison des Grands-Parents de Villeray.

Normalement publié en format papier et distribué gratuitement par la poste régulière, le bulletin est également disponible dans internet en version abrégée. Vous pouvez vous procurer la version papier du bulletin Mémoire collective, en communiquant avec nous par téléphone ou par courriel. Nous sommes également en constante recherche de textes à publier; alors si vous êtes intéressés, remplissez le formulaire « À vos plumes ».

Automne 2013

Il y a quelques semaines, je posais la question suivante à mon neveu de 15 ans : « C’est la rentrée, as-tu hâte de retourner en classe? » « Oui et non, m’a-t-il répondu, j’ai bien hâte de revoir mes amis, mais je profiterais encore des plaisirs des vacances. » J’imagine que ce sentiment vous rejoint aussi. Toutefois, la rentrée à la MGPV se fait toujours dans le plaisir de se retrouver et de reprendre, pour un bon nombre de bénévoles, leur implication auprès des jeunes générations.

 

Plus que jamais cet automne, nous avons une programmation très riche en activités intergénérationnelles qui rejoignent toutes les générations. Nous avons des partenaires très fidèles à leur collaboration. Ainsi, nous pouvons poursuivre nos actions afin de faire notre part pour le mieux-être de la communauté. Notre priorité est la consolidation de nos activités qui impliquent l’accueil, le soutien et la reconnaissance de nos bénévoles. L’équipe rayonne d’expériences et de connaissances très intéressantes qui pourront être mises à contribution pour accompagner les jeunes et les familles.

— Clémence Racine
Directrice générale



Invitation à nous proposer des textes

Vous pouvez nous soumettre vos textes qui rejoignent notre mission : l'intergénérationnel et ce qui en découle. Le comité du bulletin, composé de trois bénévoles aînés, de la secrétaire et de la directrice générale, vous informera si votre texte est retenu. Nous attendons donc vos écrits.

La date de tombée pour nous soumettre vos textes est le 22 novembre 2013.

 

Conseil d'administration et comité des responsables

Bienvenue à nos nouveaux membres au sein du C. A.

L’assemblée générale de juin dernier —dont vous lirez un bref compte rendu dans les nouvelles — a vu l’élection au conseil d’administration de deux nouveaux membres, tous deux à un poste « non-aîné ». Laissez-moi vous les présenter brièvement.

Mme Isabelle Renaud a travaillé pour le YMCA en tant que coordonnatrice pour un programme d’échanges étudiants, travaillant auprès des familles et des adolescents du quartier, elle s’est découvert un grand intérêt pour les milieux communautaires. Puis un contrat auprès de Communautique lui a permis de rencontrer comme stagiaire les personnes fréquentant le CACI de La Maison des Grands-Parents de Villeray. Les rencontres qu’elle y fit lui firent se découvrir une grande capacité d’écoute et d’accompagnement. Isabelle travaille actuellement au Carrefour des femmes de Saint-Léonard.

M. Alain Droga, lui, est étudiant en travail social à l’Université du Québec à Montréal. C’est dans le cadre d’un de ses cours qu’il vint faire du bénévolat à la Maison, au CACI, mais aussi à l’aide aux devoirs. Et lui aussi s’est découvert un intérêt pour la Maison, celles et ceux qui y œuvrent autant que ceux et celles la fréquentant, intérêt qui, tout comme Mme Renaud, l’incita à présenter sa candidature au conseil d’administration.

Ce sont donc deux personnes que plusieurs d’entre vous auront peut-être eu l’occasion de les rencontrer. Et qui, nous en sommes certains, sauront apporter au conseil la fougue de leur jeunesse !

— Philippe Trolliet
Vice-président du conseil d’administration

Les membres du C. A. 2013-2014
Danielle Paquin présidente
Philippe Trolliet vice-président
Monique Jefford secrétaire
Julie Lefebvre trésorière
Annie Carbonneau administratrice
Alain Droga administrateur
Jocelyne Mailloux administratrice
Marité Perron administratrice
Isabelle Renaud administratrice
membres

Devenir membre de la Maison des Grands-Parents de Villeray

Devenir membre est une façon de reconnaître l’importance de l’implication sociale des aînés à travers nos activités intergénérationnelles qui répondent à divers besoins dans la communauté.

Comme membre vous recevez le bulletin Mémoire collective, les invitations aux activités ainsi que le droit de vote à l’assemblée générale.

Si vous êtes intéressé à devenir membre, veuillez remplir la fiche d’inscription à l’endos de ce  bulletin. Le montant annuel d’adhésion est de 5 $. Merci de votre appui.

— Danielle Paquin, présidente
Au nom du conseil d’administration

Le comité des responsables, pour un bon travail d'équipe

Les rencontres mensuelles du comité des responsables sont essentielles au bon fonctionnement de La Maison des Grands-Parents de Villeray. Mais que se passe-t-il donc lors de ces rencontres qui regroupent les 11 bénévoles aînés responsables des divers programmes d’activités ? Outre le plaisir pour ceux-ci de partager leurs expériences, leurs réussites et leurs joies, ces rencontres permettent de voir au bon fonctionnement des activités, et ce, en s’assurant du respect de la mission et de la philosophie de la MGPV.

Avec un brin de folie, beaucoup de plaisir et de complicité, les responsables forment une équipe où chacun, chacune prend vraiment au sérieux leur rôle au sein de l’organisme. Accompagnés de la coordonnatrice des activités et de la directrice, les responsables apportent de nouvelles idées, des solutions pour résoudre de petits ou plus grands problèmes dans un climat d’entraide et de partage. C’est aussi l’occasion de nommer et souligner nos réussites.

Pour l’année en cours, le comité a comme objectifs, entre autres, de voir à comment nous pourrions améliorer l’accueil et l’intégration des nouveaux bénévoles. Nous recrutons continuellement pour bien répondre aux besoins et nous désirons s’assurer que les personnes qui se joignent à l’équipe reçoivent tout le soutien nécessaire pour que leur bénévolat soit un moment de plaisir et de satisfaction.

— Clémence Racine

Les membres du comité sont :
Yves Bernard Activités ados
Fleurette Carrière Friperie
Nicole Cyr Mémoire collective
Véronique Dorison Activités enfants
Gervaise Gingras Arts anciens
Monique Jefford Soutien famille
Gaétane Maya Mémoire collective
Danielle Paquin Activités enfants, ados
Jacqueline Sigouin Activités cuisine
France Simard Aide aux devoirs
Philippe Trolliet Bibliothèque
Place aux nouvelles

L'assemblée générale annuelle 2013

Le 12 juin dernier se tenait la 20e assemblée générale annuelle (AGA) de La Maison des Grands-Parents de Villeray. Coutume bien établie, c’est dans le salon qu’elle eut lieu. Nous étions pas loin d’une quarantaine présents, membres et  quelques visiteurs.

Juste avant l’ouverture, le président annonça la décision du conseil d’administration d’honorer Mme Lucille Girard en la nommant membre à vie de l’organisme. Mme Girard, présente, en fut ravie et accepta de grand cœur cet hommage largement mérité. Bravo Mme Girard !

Puis ce fut l’ouverture officielle par le président, ensuite il présenta Mme Johanne Rheault, du CSSS du Cœur-de-l’Île, qui anime l’AGA, plus que très bien, depuis déjà quelques années. Jocelyne Lafontaine, la secrétaire de la MGPV, fut nommée secrétaire d’assemblée. Mme Rheault expliqua, avec le talent qu’on lui connaît, toutes les modalités de l’exercice, toutes les subtilités de cette routine.

Le président du conseil en présenta brièvement chacun des membres, puis Clémence Racine, directrice, secondée par Juliette Bellenger, coordonnatrice des activités, nous firent le rapport des activités de la MGPV, et elles sont nombreuses et variées, ces activités ! Et, avant la pause, ce fut au tour des questions et des remarques des membres, aux félicitations également.

La pause donna à chacun l’occasion tant de se rafraîchir le gosier que de bavarder et d’échanger.

Puis l’on reprit. Les choses sérieuses ! Les finances d’abord, et les élections pour finir. Cette année, parce qu’il y eut deux démissions en cours de mandat, sept postes d’administrateurs étaient à combler, chez les aînés, deux pour un mandat de deux ans et un pour un an, chez les moins de cinquante, c’était deux postes pour un mandat de deux ans et deux pour un an.

Comme il y avait autant de candidats que de postes, une élection n’était donc pas nécessaire. Et c’est ainsi que furent nommés, par acclamations, pour les non-aînés, Annie Carbonneau, Alain Droga, Julie Lefebvre et Isabelle Renaud, et, chez les aînés, toujours par ordre alphabétique, ce sont Monique Jefford, Danielle Paquin et Philippe Trolliet.

L’assemblée se clôturait par les demandes et les commentaires des membres. Quand elle fut levée, il était neuf heures et demie.

— Philippe Trolliet

Camps de jour du Centre Lajeunesse

Cette année encore, les enfants fréquentant les camps de jour du Centre Lajeunesse vinrent à la MGPV chaque mardi, sept semaines de suite. Contes et yoga, jardinage, expériences scientifiques, murale, fabrication d’instruments de musique et de masques. Si parfois certaines activités furent un peu brouillonnes : la décoration des bacs du jardin fut l’occasion de faire la différence entre peindre et peinturer !, les gamins repartaient de la Maison tout joyeux. La murale est superbe, les masques et les instruments de musique furent des succès certains ! Un garçon eut le temps de faire un bâton de pluie (instrument imitant le son de la pluie), un travail long et souvent fastidieux, piquer des dizaines de cure-dents dans un tube de carton n’est pas une mince affaire ! mais le résultat en vaut largement l’effort mis à y arriver ! Et la présence d’un bénévole sachant jouer des cuillers aurait été la bienvenue, car aucun de ceux présents ne le savait, et les enfants en avaient fait avec des demi-coques de noix collées sur des manches de carton fort. Créer ?, bricoler ?, pour ces gamins, le bonheur !

— Philippe Trolliet

Le Magasin-partage de la Rentrée 2013

Pour une deuxième année, la MGPV a participé à l’organisation du Magasin-partage de la Rentrée. Ce projet de quartier, porté par la Table de concertation en sécurité alimentaire avec la collaboration du Comité famille 6-12 ans, permet aux familles à faible revenu de recevoir du matériel scolaire et des denrées alimentaires pour la rentrée scolaire. Grâce à la contribution financière et matérielle de plusieurs acteurs du quartier et à l’implication de responsables d’organismes ainsi que de nombreux bénévoles fidèles au rendez-vous, nous avons pu cette année aider plus de 160 familles, ce qui correspond à plus de 300 élèves du primaire et du secondaire.

 

Par une plus large promotion du service, cette année nous avons presque doublé le nombre d’élèves rejoints.

Je profite de l’occasion pour remercier tous les bénévoles de la MGPV qui ont contribué à la réalisation de ce projet, celles de l’accueil qui ont reçu les préinscriptions par téléphone et celles qui ont préparé un buffet pour plus de 60 personnes. C’est grâce à un bon travail d’équipe que ce projet peut se réaliser d’année en année et ainsi permettre aux familles à faible revenu de vivre une rentrée scolaire plus agréable.

— Clémence Racine

Un nouveau projet dans le quartier pour les ados, CJS

De l’initiative du Carrefour jeunesse-emploi, en janvier 2013, un comité formé de représentants d’organismes du quartier dont la MGPV a été formé pour mettre sur pied une Coopérative jeunesse de services (CJS). La volonté première d’un projet CJS est de favoriser l’autonomie chez les jeunes en leur offrant un lieu, des moyens, des ressources, de la formation et un support continu afin qu’ils puissent s’approprier leur projet collectif. Au travers de comités de travail et de prises de décision en conseil d’administration, les coopérants détiennent donc le pouvoir décisionnel sur le fonctionnement et l’orientation de la coopérative. C’est ainsi que pendant la période estivale, une quinzaine d’adolescents (13-17 ans) ont pu s’impliquer dans leur quartier, faire des apprentissages de travail et de coopération et recevoir une petite rémunération. Ces jeunes étaient accompagnés de deux animatrices qui ont contribué grandement à la réussite du projet.

À partir de leurs expériences et de leurs ressources, les jeunes ont élaboré une offre de service et les organismes ainsi que les résidents du quartier pouvaient recevoir les jeunes pour divers travaux pour un coût que les jeunes avaient évalué. Par exemple, la MGPV a fait appel aux services de la CJS pour le nettoyage des vitres de la bâtisse et pour le ménage du garage qui est notre espace de rangement pour les vêtements de la friperie. Ce fut une super belle expérience. Les jeunes ont vraiment pris à cœur leur engagement et ont accompli un beau travail tout en développant leurs habiletés. Nous espérons que ce projet, financé par divers organismes et institutions du quartier, pourra se poursuivre pour l’été 2014.

Par ailleurs, les jeunes ont organisé diverses activités d’autofinancement dont l’emballage de l’épicerie dans un supermarché. Des aînés bénévoles de la MGPV y ont participé. Ci-dessous Philippe nous parle de son expérience de cette activité et comme résident du quartier qui a fait appel aux services de la CJS.

— Clémence Racine

J’eus à deux reprises l’occasion de les rencontrer. La première, c’était un vendredi après-midi, ils allaient emballer au Maxi sur Jean-Talon, et, avec un autre bénévole de la MGPV, nous allâmes les aider. Nous y avons passé trois heures, à demander poliment aux clients s’ils voulaient bien de notre aide, et à ainsi placer leurs achats dans leurs sacs. C’est loin d’être une sinécure ! Et le faire avec le sourire ! oh ! même si l’on ne reçoit même pas un simple merci. Mais la plupart des gens se montraient généreux et vous seriez étonnés du nombre de billets tombant dans la boîte ! Les jeunes y retournèrent le samedi et, juste en deux jours, ils récoltèrent de quoi payer leur sortie aux glissades d’eau et le repas de fin de projet.

La seconde, ce fut lorsque deux jeunes vinrent chez moi faire du ménage. Le matin, c’était deux jeunes filles, elles nettoyèrent à fond la cuisinière ; et, l’après-midi, un gars et une fille me firent un bon ménage dans toute la cuisine. Tous travaillèrent avec sérieux et opiniâtreté, et je fus si content de leur ouvrage que je me promets de les engager à nouveau l’an prochain !

— Philippe Trolliet

Cuisine collective pour parents

Depuis plusieurs années, avec la collaboration de la Maison de quartier Villeray, nous offrons des cuisines collectives pour tous. Aussi nous avons déployé beaucoup d’efforts afin de créer un groupe de parents d’enfants de 0 à 5 ans pour cuisiner une fois aux deux semaines. Nous offrons un service de halte-garderie pendant que les parents sont à l’activité.

À la fin de l’activité, les participants repartent avec des plats variés prêts à être dégustés et partagés en famille.

La cuisine collective permet de cuisiner à moindre coût et de réaliser des recettes que l’on a moins l’habitude de faire chez soi. Durant cette période, les participants partagent des histoires, échangent des recettes ou des idées. C’est aussi un bon moyen de créer de nouvelles amitiés. C’est rendre une activité, qui peut être ennuyeuse seule, très divertissante  réalisée en petit groupe.

Si vous voulez faire partie de cette belle expérience, inscrivez-vous en téléphonant à la MGPV au 514 383-9108.

— Juliette Bellenger

Fête de Villeray en transition

Le samedi 7 septembre, Villeray en transition organisait sa seconde fête de quartier. Alors que l’an dernier, elle s’était tenue devant le parvis de l’église Sainte-Cécile, elle avait lieu, cette année, dans le parc du Patro Le Prevost. Le comité Villeray en transition est une organisation informelle, formée de jeunes gens qui réfléchissent aux moyens de nous défaire de notre dépendance au pétrole. Le matin du samedi, il faisait soleil, on s’installa dans la cour. Mais la pluie nous surprit et nous fûmes invités à déménager nos pénates à L’Ange-Aimé, le resto du Patro Le Prevost, où, malheureusement, nous étions beaucoup moins visibles, et où Dans le monde, il y a ainsi un peu plus de 450 groupes se réclamant de cette idée, et celui de Villeray est le premier au Québec et, je crois, encore le seul. La Maison des Grands-Parents ayant été invitée à y participer, à animer une activité pour les enfants, il a été décidé de faire des cadres à photo, en utilisant le carton d’emballage et de menus objets récupérés : boutons, bouts de dentelle, des fanfreluches. Les bénévoles découpèrent près de deux cents cadres !nous n’eûmes pas le succès escompté ! Mais cela reste pour les bénévoles et la vingtaine d’enfants qui vinrent nous voir un fort joli moment.

— Philippe Trolliet

Le bénévolat... une affaire de coeur

La plupart des organismes communautaires font appel aux bénévoles pour atteindre leurs objectifs et venir en aide à ceux qui en ont besoin. Pour accomplir la mission qu’elle s’est donnée, La Maison des Grands-Parents de Villeray recherche continuellement des personnes prêtes à donner de leur temps et de leur amour à nos jeunes et à nos moins jeunes. C’est ainsi que, depuis avril dernier, la Maison et son équipe de bénévoles ont pu chaleureusement accueillir 13 nouveaux bénévoles, qui s’impliquent soit à l’informatique, l’aide aux devoirs, l’accueil, la friperie, la bibliothèque ou la cuisine. Tous ensemble, nous pouvons apporter notre aide,  notre amitié et notre bonne humeur à la MGPV et en faire un endroit des plus accueillants.

— Gaétane Maya

Fête populaire de Villeray 2013

Le Conseil communautaire Solidarités Villeray, ses membres et partenaires ont présenté, avec beaucoup de fierté, la 14e édition de la fête du quartier Villeray, le samedi 14 septembre, au parc Jean-Marie-Lamonde, à l’arrière du 660 Villeray où logent des organismes du quartier.

Bien que le soleil ne nous ait pas honoré de sa présence et que le temps était plutôt frisquet, grands et petits sont venus fêter avec les amis, les voisins, la famille et partager un léger repas. La musique était là pour nous réchauffer un peu et les enfants pouvaient s’en donner à cœur joie dans le carré de sable, ou encore, s’installer à une des tables de La Maison des Grands-Parents ; là, ils pouvaient bricoler un masque très coloré, accompagnés par des aînés qui avaient autant de plaisir que les enfants.

Ce qui intéressait les participants était de visiter les tables des organismes où, en échange de quelques renseignements, comme donner deux noms d’activités de l’organisme, on brochait un morceau d’un casse-tête sur une feuille, où figurait le nom de tous les organismes présents, et lorsque le casse-tête était complet, la personne devait signer et remettre la feuille à l’accueil pour le tirage de prix de participation. Tout en faisant remplir ces feuilles, les participants faisaient connaissance avec les responsables ou les bénévoles qui les encourageaient à participer aux activités de leur organisme.

— Gaétane Maya

Le 5 à 7 de la rentrée

À la reprise d’un bon nombre d’activités générées par la rentrée scolaire, comme à chaque année, La Maison des Grands Parents offre à ses bénévoles l’occasion de renouer les uns avec les autres dans une atmosphère détendue au cours d’un 5 à 7 animé, le mercredi 25 septembre. Et cette année, l’évènement permettra de rencontrer une dizaine de nouveaux bénévoles qui ont été accueillis avec joie.

Tous pourront profiter d’un délicieux goûter aux saveurs variées préparé par nos cuisinières dévouées et pourront trinquer à leur santé. La nouvelle année d’activités commencera donc sur un bon pied dans la poursuite de notre mission.

Cette rencontre sera également l’occasion idéale de présenter les nouvelles recrues, de souligner les efforts de l’année écoulée, de présenter les objectifs pour la nouvelle année et la programmation des activités et particulièrement les nouvelles ainsi que celles qui sont en développement.

Comme les années précédentes, l’enthousiasme et la joie collective de cette rencontre seront sûrement précurseurs d’une nouvelle saison dynamique dans une atmosphère très chaleureuse.

— Nicole Cyr

Journée internationale des aînés

La Concertation locale des aînés de Villeray (CLAVI) organise une Journée des aînés sous le thème « Je prends ma place dans Villeray ». Cet évènement, qui aura lieu au Centre de loisirs communautaires Lajeunesse, souligne la Journée internationale des aînés du 1er octobre. Comme membre de cette concertation, la MGPV participe à la réalisation de cet évènement qui rejoint chaque année plus de 150 aînés du quartier. Aussi nous avons toujours la préoccupation de rejoindre, pour cette occasion, les aînés qui ne sont pas rejoints durant l’année par les organismes communautaires.

Cette année, nous avons le plaisir de recevoir deux conférencières qui nous entretiendront de projets pour le mieux-être des aînés. L’occasion de s’informer davantage concernant les actions, les services et les projets qui permettront aux aînés de vivre dans des conditions socio-économiques favorables à une bonne santé physique et psychologique.

La journée débutera avec Mme Marguerite Blais, députée de Saint-Henri-Sainte-Anne et porte-parole de l’opposition officielle pour les aînés suivi de Cécile Plourde de la Fédération de l’âge d’or du Québec. Après le dîner offert gratuitement, c’est la partie plus festive. Le chœur de chant intergénérationnel de la MGPV fera une petite présentation. Nous aurons aussi la participation de Mathias Juarez, percussionniste, pour terminer avec le spectacle de Céline Faucher accompagnée de Steve Normandin, tous deux artistes professionnels du quartier. Cet évènement est un exemple d’un beau travail de concertation et de collaboration d’organismes du quartier.

— Clémence Racine

Poésie

L'atelier d'écriture

L'atelier commença en mai, se poursuivit en juin, en juillet. Une fois le mois, un mercredi matin et un jeudi après-midi. Les participantes sont nombreuses à venir. Et c'est chaque fois quatre exercices, chaque fois différents.

En juillet, vacances obligent, elles furent moins nombreuses. Et, peut-être parce que c’était l’été, je les invitai à faire un poème à la manière de. J’avais un poème de Jacques Prévert, Pour faire le portrait d’un oiseau, un de Boris Vian, J’aimerais, un de Jacques Charpentreau, Qu’est-ce qui fait le tout de la Terre ? quelques autres encore, je les leur lus, puis je leur demandai d’en choisir un et, à leur tour, d’écrire en s’inspirant des modèles.

Si vous désirez connaître les textes de ces poèmes, vous les trouverez aisément en tapant le titre dans Google.

J’avais aussi, à titre d’exemple, des travaux d’élèves d’école primaire faits selon ces consignes.

Et, lorsque vint le tour de la lecture, je ne sus résister au désir de partager avec vous deux de ces textes.

— Philippe Trolliet

Qu'est-ce qui fait aimer la vie ?
À la manière de Jacques Charpentreau

C’est le rire de l’enfant
C’est le lait de la mère
C’est le vert de l’océan
C’est le rose de la chair

C’est le bleu du ciel
C’est le cri de l’oiseau
C’est le goût du miel
C’est le bruit du ruisseau

C’est le soir et la nuit
C’est le jour et l’ennui
C’est le son d’une guitare
C’est le prix d’un retard

C’est la musique du vent
C’est le passage du Temps
Et c’est quand vient la fin
qu’on aime tout, enfin !

— Francine Labelle

Pour faire le portrait du temps
À la manière de Jacques Prévert

Prendre le temps
d’abord l’orage
le ciel noir menaçant
les nuages courant vers
leur destinée
prendre le tonnerre
et les éclairs
ajouter le vent
ajouter tous les éléments
qui dévastent
détruisent
anéantissent
Y ajouter aussi un soleil
pour faire joli
pour le plaisir
pour l’amour
pour les piques-niques

Ajouter au tableau des fleurs
pour offrir
pour consoler
pour la beauté

les choisir multicolores
pour le plaisir

Ajouter la mer
pour l’infini
pour les marins perdus
pour les femmes de marins
patientes et amoureuses
ajouter la mer
pour les voyages
pour les rêves
pour les aventures
mille fois vécues
assis dans le sable
La vie et le temps passent
ne rajoutez rien
Le temps est le maître
nous sommes esclaves
Les jours sont longs
mais la vie est courte

— Claire Provost

À noter à votre agenda
Vente moitié prix à la friperie
Le premier mercredi de chaque mois de 10 h à 17 h, la Maison tient sa vente mensuelle moitié prix, sur tous les vêtements, articles de maison et livres.
Vente de laine et d’articles d’artisanat
Le mercredi 23 octobre de 10 h à 16 h, la Maison tiendra une vente d’artisanat. Vous pourrez acheter de la laine à moindre prix ainsi que des articles uniques confectionnés par les bénévoles de l’Artisanat et profiter de cette occasion pour vous procurer des cadeaux à offrir à la famille et aux amis.
OYEZ OYEZ
Le chœur intergénérationnel de la MGPV a repris ses activités le mardi 17 septembre.
Bienvenue aux adultes, enfants (de plus de 8 ans) et ados qui aimeraient se joindre à nous pour le plaisir de chanter.
L’activité gratuite se déroule tous les mardis, de 15 h à 16 h 45. Une collation est servie à compter de 14 h 45. Les enfants se joignent au chœur vers 15 h 45.
Inscription et information : 514 383-9108.
Brunch intergénérationnel
Le prochain brunch aura lieu le dimanche 20 octobre sous le thème « Les héros et personnages de nos enfances ».
11 h à 12 h : Brunch
12 h à 13 h : Animation
Veuillez confirmer votre présence avant le jeudi 17 octobre. Bienvenue à tous !
Venez en famille, avec des amis, vos voisins. Une belle occasion de connaître ou mieux connaître la MGPV.
Un temps pour l’art
Journées culturelles pour les 50 ans et plus
Spectacles à l’Auditorium Le Prevost, Maison de la culture, 7355, av. Christophe-Colomb

Jeudi 26 septembre – 13 h 30
Chanson de France et du Québec, ensemble La Virevolte, chanson.
Jeudi 10 octobre – 13 h 30
Gaudi, le dernier bâtisseur,  film de Lizette Lemoine et de Aubin Hellot (France, 2010).
Jeudi 24 octobre – 13 h 30
Le chant des os, Renée Robitaille, conte.
Jeudi 7 novembre – 13 h 30
Le vieil âge et le rire, film de Fernand Dansereau (Québec, 2012).
Jeudi 21 novembre – 13 h 30
Vingt doigts et un piano, duo Fortin-Poirier, musique classique.
Jeudi 19 décembre – 13 h 30
Jardin de givre, duo Olga Gross et Claudine Ledoux, musique classique.

Pour les activités dans les bibliothèques de l’arrondissement, voir le dépliant « Un temps pour l’art » disponible à La Maison des Grands-Parents de Villeray.