La Maison des Grands-Parents de Villeray

 
  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Mémoire collective

Le bulletin Mémoire collective est une publication trimestrielle qui a pour but d'informer et de divertir les membres et l'entourage de la Maison des Grands-Parents de Villeray.

Normalement publié en format papier et distribué gratuitement par la poste régulière, le bulletin est également disponible dans internet en version abrégée. Vous pouvez vous procurer la version papier du bulletin Mémoire collective, en communiquant avec nous par téléphone ou par courriel. Nous sommes également en constante recherche de textes à publier; alors si vous êtes intéressés, remplissez le formulaire « À vos plumes ».

Hiver 2013

Cette période de festivités est l’occasion de belles rencontres familiales pour le plaisir d’être ensemble et de partager de bons moments… se dire qu’on s’apprécie, qu’on s’aime, se transmettre des vœux.

Pour La Maison des Grands-Parents de Villeray c’est aussi un important moment pour souligner l’implication, l’entraide qui se vit au quotidien et qui permet à plusieurs personnes de toutes les générations de socialiser, de partager leurs expériences, de faire des apprentissages, de s’épanouir et de vivre de petits et grands bonheurs.

Je veux remercier chaleureusement tous ceux et celles qui de par leur amour, leur écoute, leur disponibilité, leur ouverture, leur présence apportent soutien et réconfort dans une ambiance chaleureuse propice au respect et au partage.

Je vous souhaite un beau temps des fêtes dans le plaisir et l’amour ainsi qu’une belle année 2014.

— Clémence Racine
Directrice générale



Invitation à nous proposer des textes

Vous pouvez nous soumettre vos textes qui rejoignent notre mission : l'intergénérationnel et ce qui en découle. Le comité du bulletin, composé de trois bénévoles aînés, de la secrétaire et de la directrice générale, vous informera si votre texte est retenu. Nous attendons donc vos écrits.

La date de tombée pour nous soumettre vos textes est le 21 février 2014.

 

Conseil d'administration et comité des responsables

Voeux des fêtes

Les festivités auxquelles nous avons participé ont mis en relief l’importance pour chacun de se retrouver dans la chaleur de ceux qu’on aime.

La Maison des Grands-Parents étant aussi une grande famille, nous voulons profiter de cet élan du temps des fêtes pour poursuivre, tous ensemble, dans la joie, l’important travail que nous menons dans notre milieu.

Merci à tous les bénévoles pour les services qu’ils rendent à la société.
Merci d’être attentifs aux personnes que nous côtoyons…
Merci pour l’esprit de collaboration et de partage qui règne dans notre milieu.

Enfin, souhaitons-nous une année où la santé et le bonheur seront au rendez-vous pour que l’élan des fêtes nourrisse notre implication tout au long de l’année. Bonne année 2014 à tous !

— Danielle Paquin pour votre C. A.

 

Les membres du C. A. 2013-2014

C. A.

De gauche à droite:
Monique Jefford, secrétaire;
Isabelle Renaud, administratrice;
Marité Perron, administratrice;
Philippe Trolliet, vice-président;
Julie Lefebvre, trésorière;
Annie Carbonneau, administratrice;
Jocelyne Mailloux, administratrice;
Danielle Paquin, présidente et
Alain Droga, administrateur.

Devenir membre de la Maison des Grands-Parents de Villeray

Devenir membre est une façon de reconnaître l’importance de l’implication sociale des aînés à travers nos activités intergénérationnelles qui répondent à divers besoins dans la communauté.

Comme membre vous recevez le bulletin Mémoire collective, les invitations aux activités ainsi que le droit de vote à l’assemblée générale.

Si vous êtes intéressé à devenir membre, veuillez remplir la fiche d’inscription à l’endos de ce  bulletin. Le montant annuel d’adhésion est de 5 $. Merci de votre appui.

— Danielle Paquin, présidente
Au nom du conseil d’administration

Changement au comité bulletin

Depuis plus de quatre ans, Nicole Cyr assumait comme bénévole la responsabilité du comité bulletin Mémoire collective. C’est avec regret qu’en octobre dernier elle nous informait qu’elle se retirait comme responsable. Nous lui avons proposé tout de même de continuer à collaborer à la rédaction du bulletin. Ce qu’elle a accepté pour notre plus grand plaisir.

Un grand merci Nicole pour ton implication qui a été grandement appréciée, pour ton souci du travail bien fait, ton écoute, ton ouverture et ton esprit d’équipe.

Au même moment, le comité accueillait une nouvelle membre Claire Provost ; elle est bénévole à la MGPV depuis 2009 à l’aide aux devoirs. C’est ainsi qu’à la toute première rencontre du comité pour la rédaction de ce présent bulletin, les membres ont proposé à Claire de prendre la relève de Nicole pour assumer la responsabilité du comité bulletin.

Merci Claire d’avoir si gentiment accepté cette offre et, par le fait même, bienvenue au comité des responsables.

— Clémence Racine

Les membres du comités sont :
Yves Bernard Activités ados
Fleurette Carrière Friperie
Véronique Dorison Activités enfants
Gervaise Gingras Arts anciens
Monique Jefford Activités parents
Gaétane Maya Mémoire collective
Danielle Paquin Act. enfants et ados
Claire Provost Mémoire collective
Jacqueline Sigouin Activités cuisine
France Simard Aide aux devoirs
Philippe Trolliet Bibliothèque
Place aux nouvelles

Coin des lecteurs

Une nouvelle rubrique débutera dans le bulletin du printemps, si vous manifestez le plaisir d’y participer. Le Coin des lecteurs permettra à tous d’exprimer leurs idées, de partager une lecture, un souvenir, un rêve, un état d’âme. Tout simplement être un canal de partage. C’est ouvert, on attend vos textes de 144 caractères ou moins. La friperie rend possible la distribution des biens et le bulletin celle des idées. La parole est à vous !

— Claire Provost

La MGPV reçoit pour un 5 à 7 des plus animés

Le 25 septembre dernier, par une journée d’automne qui se donne des airs de printemps, se retrouve une cohorte de bénévoles pour partager, échanger, rire, fraterniser et parler de la programmation des activités.

La rencontre fut animée par Clémence et Juliette, toujours aussi souriantes et attentives.

Chaque responsable explique en quelques mots son activité au sein de la MGPV. De Gaétane, qui n’aime jamais parler en public, mais le fait très bien, jusqu’à Yves… intarissable !

Une soirée qui sent bon les retrouvailles entre les jeunes et ceux qui le sont depuis déjà longtemps ! − Je n’aime pas le terme « aîné », je préfère « encore jeune » puisque les amis de la MGPV ont tous gardé une jeunesse de cœur, de grande générosité malgré les cheveux blancs ou les genoux arthritiques.

5 à 7 24 sept 2013Dans le salon et l’accueil, il y avait un grand nombre de participants, on aurait dit un party de famille d’autrefois où, dans les maisons si petites, les familles si nombreuses se retrouvaient.

Le buffet, préparé avec talent par des bénévoles, permit un va-et-vient des plus cordiaux.

Tous ces gens qui se réunissent pour rendre service, pour l’entraide, pour donner et recevoir encore plus… ça sentait le bonheur !

— Claire Provost

Journée des aînés dans Villeray

Le 27 septembre dernier, dans le cadre de la Journée internationale des aînés du 1er octobre, la Concertation locale des aînés de Villeray conviait les aînés à une journée sous le thème : « Je prends ma place, dans Villeray » ; près de deux cents personnes ont répondu à l’invitation.

Dès l’entrée dans le hall du Centre de loisirs communautaires Lajeunesse, les sourires chaleureux et l’arôme du café donnaient déjà le ton à cet événement. Une vingtaine de tables rondes, aux nappes colorées, où trônaient de belles fleurs aux couleurs automnales accueillaient chacune huit participants. Réunis autour de ces tables a certes favorisé les échanges, le partage des expériences du bénévolat, l’écoute des uns et des autres.

La pause déjeuner terminée, Clémence Racine et Susie Larrivée, animatrices, présentèrent le programme de la journée. En matinée, deux conférencières : Marguerite Blais, porte-parole officiel des aînés et Cécile Plourde, de la FADOQ. Elles eurent 30 minutes chacune pour exposer projets, actions et services apportés aux aînés. Une période de questions fut allouée aux aînés qui désiraient intervenir.

Mme Blais confirma que sa préoccupation majeure demeurait le bien-être des aînés : « J’ai foi dans les organismes communautaires et dans le rôle des aînés ».

Mme Plourde nous fît un bref résumé de son implication au sein de la FADOQ. Elle a participé à moult projets pour l’amélioration des conditions de vie des aînés.

Avant la pause dîner, quelques tirages de prix de présence. Un repas santé, appétissant et copieux, fut servi aux tables, geste très apprécié des aînés.

Deux policiers communautaires recevaient les aînés qui désiraient leur faire part de toute situation préoccupante. Cela vint clore une matinée bien remplie.

On entama la deuxième partie par d’autres prix de présence et les animatrices remercièrent les généreux donateurs. Anie Samson, maire de notre arrondissement, vint nous dire quelques mots. Le début de l’après-midi donna le départ au volet festif. Nous avons entendu le chœur de chant intergénérationnel de la MGPV. Dès les premières notes, l’auditoire fut sous le charme. Puis un jeune percussionniste, Mathias Juarez, nous expliqua comment il tirait de son instrument les sons spéciaux, devant un public inhabituel. Pour terminer, Céline Faucher et Steve Normandin, artistes chevronnés, nous permirent un retour à la maison plein de gaieté.

Sous le signe de la simplicité, de la convivialité et de la collaboration, cet événement fut rendu possible grâce aux organisateurs et aux collaborateurs qui n’ont pas ménagé leurs efforts. Un franc succès !

Nous, les aînés de Villeray, fûmes accueillis avec chaleur, écoute et dignité. On en demanderait encore et encore !

— Francine Henrichon

L’automne du Chœur intergénérationnel de la MGPV

L’activité de chant a repris en force cet automne à La Maison des Grands-Parents de Villeray et est de plus en plus populaire.

En effet, le nombre de participants a presque doublé puisque nous comptons maintenant plus de 40 choristes ! Alors que le chœur ne comptait que 3-4 jeunes de niveau primaire l’an dernier, il est passé à 11 jeunes, tous de l’école Hélène-Boullé. Dès la fin de la journée scolaire, les enfants viennent prendre une collation à la MGPV et se joignent aux adultes pour la deuxième partie de la pratique hebdomadaire.

Du côté des adultes, nous comptons plus d’une douzaine de nouveaux choristes, dont certains originaires de Chine, de la Bolivie, d’Allemagne, d’Haïti… Le chœur n’est donc plus qu’intergénérationnel, mais également multiculturel, et nous nous en réjouissons.

Toujours sous la gouverne de notre jeune et pétillante directrice vocale et musicale, Marylène Cousineau, tout ce beau monde a offert son répertoire d’automne et de Noël le 10 décembre à la résidence Parc Jarry, en présence de Mme Lucille Girard, cofondatrice de la MGPV et qui a été responsable du chœur de chant pendant plusieurs années, et le 17 décembre à l’école Victor-Doré.

Le 6 décembre dernier, nous avons également présenté cette activité de chant choral au 4e Rendez-vous du loisir culturel qui s’est tenu au Centre de loisirs communautaires Lajeunesse.

Le chœur fera relâche pour la période des fêtes et reprendra ses activités le mardi 14 janvier 2014 à 15 h à la MGPV.

Un joyeux temps des fêtes à tous et toutes.

— Marité Perron

L'école Charles-Bruneau

Pour la seconde année, des enfants de l’école Charles-Bruneau viennent à La Maison des Grands-Parents. L’an dernier, cette activité avait débuté en janvier. Cette année, ils arrivèrent dès octobre. Et si, la première fois, on sentait chez eux quelque appréhension devant l’inconnu, là, on voyait qu’ils se sentaient chez eux, même si ce n’étaient pas les mêmes gamins ; ils étaient près d’une dizaine, des garçons et des fillettes. Ils étaient très à l’aise, et ce fut d’emblée très joyeux ! Lors de cette première journée, on était à la mi-octobre, ils décorèrent le salon aux couleurs de l’Halloween. Lors de la rencontre de novembre, c’étaient tricot et jeux de société. En décembre, cuisine, pour la Noël, et encore des jeux. Deux heures d’un joli bonheur !

— Philippe Trolliet

Journée de l’allaitement 1er octobre 2013

À chaque année, Espace famille et le  CSSS du Cœur-de-l’Île organisent au Centre de loisirs communautaires Lajeunesse « La journée de l’allaitement ». C’est une occasion pour les jeunes mamans de sortir de chez elle, de  fraterniser, d’échanger des trucs et de connaître certains services mis à leur disposition.

Plusieurs organismes communautaires du quartier participent à cet événement. La MGPV depuis quelques années réserve une table. Cela nous permet d’offrir de l’information aux participantes sur les différentes activités de la Maison.

Pour les cafés-rencontres, c’est une importante journée, car on fait connaissance avec les nouvelles mamans du quartier. Cette année, France Simard et moi sommes revenues de cette journée avec une liste d’une vingtaine de noms. La majorité de ces mamans intéressées par notre activité ont déjà participé à notre groupe du lundi, d’autres seront disponibles en janvier 2014.

Ces mamans s’intègrent au groupe existant, elles assurent un renouvellement des discussions et participent au choix des thèmes. Nous sommes heureuses d’accueillir ces jeunes femmes et leurs magnifiques bébés. Elles prennent part aux échanges et trouvent un réconfort évident à partager entre elles les préoccupations liées à leur nouveau rôle.

Cet automne, les bénévoles de la halte-garderie, tout comme nous dans la cuisine, avaient les bras remplis et le sourire aux lèvres.

— Monique Jefford

Atelier tricot avec des élèves du Centre Sainte-Croix

Une nouvelle activité voit le jour à La Maison des Grands-Parents de Villeray !

En octobre dernier, un intervenant scolaire du Centre Sainte-Croix, école pour adultes, située sur Jarry, près de Saint-Laurent, demande si nous pouvons offrir des rencontres intergénérationnelles à un groupe de personnes de 18 ans et plus… Bonne idée ! Le tricot fut choisi. Et hop tout se met en place ! Trois bénévoles sachant tricoter et désireuses de l’enseigner aux autres, une salle, un jour, une durée et le centre a recruté les participants…

Donc le grand jour arrive. Le lundi 25 novembre, nos bénévoles, Gisèle, Chantal et Lise, arrivent en avance afin de préparer tout le matériel nécessaire. Voilà la table remplie de laines colorées, d’aiguilles de toutes tailles et nos bénévoles prêtes à partager leur savoir.

À 13 h, les voilà ! Tout le monde se dirige au sous-sol ; une fois les présentations faites, chacun des participants prend place et l’apprentissage du tricot commence. Les deux heures passent très vite, elles se déroulent dans la joie, le rire au milieu de mailles tricotées, de mailles perdues et retrouvées, mais ce qui est sûr, c’est qu’un lien s’est créé !

À 15 h, personne n’était prêt à partir, mais il fallait se dire « au revoir et à dans 15 jours… ». Voilà une belle activité inter-générationnelle de plus !

— Juliette Bellenger

Dîner avec les grands-parents

Le mercredi 11 décembre, 24 enfants de 2e année sont venus égayer La Maison des Grands-Parents de Villeray à l’heure du dîner. Ils étaient accompagnés d’une  éducatrice du service de garde La Ricane de l’école Hélène-Boullé.

À 11 h 30, tout était prêt pour les recevoir. Six aînés les attendaient. Le dîner a eu lieu au sous-sol. Ils avaient avec eux leur boîte à lunch et un beau gros gâteau qu’ils avaient cuisiné la veille. C’est dans la joie et la bonne humeur que ce festin s’est déroulé. Après une visite rapide de la Maison, ils ont tous repris le chemin de l’école et on les reverra sûrement au mois de juin.

— Juliette Bellenger

Le souper de Noël des bénévoles

Le souper de Noël des bénévoles a eu lieu le 12 décembre au Café-Bistro l’Enchanteur, rue de Castelnau.

Cette rencontre, attendue par les participants, donne la chance à tous et chacun de retrouver d’autres bénévoles et de partager un bon repas.

Le cœur est à la fête, la fraternité entre les membres est évidente juste à entendre les rires et les taquineries qui fusent de chaque table.

Des présents, attribués de façon aléatoire, ajoutent à l’ambiance. C’est un cadeau de la vie de profiter de ces agapes où il n’y a ni vieux ni jeunes, juste des cœurs qui battent à l’unisson pour une cause commune et ajoutent un peu de bonté dans le monde, dans notre monde.

Quelle chance de se retrouver autour d’une table et de fraterniser en espérant toujours qu’on puisse être un de plus mais jamais un de moins.

— Claire Provost

Magasin-partage de Noël

À l’approche des fêtes, le Magasin-partage Villeray représente une alternative aux paniers de Noël. Cette alternative permet aux personnes à faible revenu de sillonner les allées du magasin et de pouvoir ainsi retrouver la possibilité de magasiner… « comme tout le monde »… Ces personnes auront alors à débourser
10 % du coût total de leurs achats.

Ce projet peut se réaliser grâce à la collaboration de plusieurs organismes du quartier, à la générosité de divers donateurs ainsi qu’à l’implication d’un bon nombre de bénévoles de toutes les générations.

Cette année, la Maison y a participé de diverses façons : en étant membre du comité organisateur, en recueillant des denrées alimentaires et des jouets et par la coordination du recrutement des bénévoles impliqués pour la réalisation du Magasin-partage qui s’est tenu les 19, 20 et 21 décembre au Patro le Prevost.

C’est toujours très stimulant de travailler à une telle cause, celle d’offrir aux personnes, aux familles en cette période de festivités la possibilité de bien garnir la table et de recevoir de petits cadeaux pour les enfants, et ce, dans le respect, la dignité et le plaisir du partage.

— Clémence Racine

Place aux bénévoles

La thérapie du rire

De plus en plus de thérapeutes et de médecins identifient le rire comme un moyen excellent de lutter contre la maladie et la dépression…

On recommande aux personnes tristes ou malades de lire des livres humoristiques ou d’écouter des comédies. Certains humoristes peuvent aussi nous faire passer un très bon moment…

Cette année, quand les activités ont repris à La Maison des Grands-Parents de Villeray, j’ai remarqué à quel point le rire est présent dans la Maison…

Rires entre bénévoles durant les réunions, rires à la friperie, rires avec les enfants à l’aide aux devoirs, rires avec nos adorables petits bébés à la halte-garderie… et rires entre mamans aux cafés-rencontres.

Tous ces rires partagés se font dans l’amitié et le respect. Alors, continuons à rire ensemble, c’est une belle thérapie gratuite pour notre cœur et notre esprit.

— Danielle Paquin

Noël, paillettes ou « jaquette » ?

Chaque année, 25 décembre, Noël !

Pour certains, les traditions, l’odeur de la dinde qui cuit, les cadeaux emballés au pied de l’arbre, les grandes tablées, les chansons. Que du bonheur dans ces rencontres familiales ou amicales.

Sortez les paillettes, les souliers chics, la musique et que la fête commence !

D’autres aiment moins ces festivités avec plein de gens, avec les préparatifs qui n’en finissent plus, les budgets qui éclatent. Pour certains, ce n’est pas un plaisir... et si on les respectait ?

Et si le bonheur pour quelqu’un c’est de s’acheter un nouveau livre, d’écouter une série télévisée, de se faire livrer un poulet BBQ, de rester à la maison en « jaquette »… Pourquoi devons-nous les juger et croire que le bonheur est unidimensionnel ?

 

 

 

Pourquoi ce poids sur les épaules, pourquoi être triste si « nos » fêtes n’entrent pas dans un moule préétabli ? Pourquoi laisser la société nous dicter notre façon d’être heureux ? Je crois que la plus grande liberté c’est d’être capable de choisir ses contraintes. Les bonheurs peuvent prendre plusieurs formes ; et si le bonheur était aussi dans le respect des différences ?

Aujourd’hui, j’exerce ma liberté et je choisis mes fêtes à ma façon, paillettes ou « jaquette » !

— Claire Provost

Coin du souvenir

Avoir sept ans à St-Jean-Eudes

Je me souviens de la maison familiale à St-Jean-Eudes, tout près d’Arvida. Une longue galerie couverte, la porte d’entrée au centre, on y jouait les jours de pluie.

Dans mon souvenir, cette maison était très grande. Je l’ai retrouvée lors d’un voyage au Lac-Saint-Jean 20 ans plus tard, j’ai dû rétablir les proportions, elle est toute petite, cette maison. Au bout de l’entrée, un garage où mon père entassait de vieux pneus, des outils, tout un bric-à-brac ! La voisine du haut avait un téléviseur ; elle nous invitait, ma mère et moi, pour voir la lutte, mes frères, pour la partie de hockey.

On partait à pied pour se rendre à l’école située en bas de la côte. La descente abrupte, la route sinueuse et la beauté du lac, je m’en souviens bien. Au bout de la rue, une maison vide et clôturée que l’on disait hantée. Derrière cette maison, d’immenses champs de bleuets, on sautait la clôture avec nos paniers pour aller en cueillir, on les vendait en casseaux aux touristes, au bord de la route.

L’hiver, c’était très froid. On attrapait tous de vilains rhumes. Le docteur venait nous soigner à la maison. Ma mère voulait revenir à Montréal. On est brave à sept ans !

— Monique Jefford

Marrons chauds et biscômes

Le temps de Noël était aussi celui des marrons chauds ! Le dimanche où, en famille, nous faisions le tour des vitrines des magasins de jouets, s’extasiant longuement qui devant une superbe poupée, qui devant la machine à vapeur brillante de tous ses cuivres. Et, ce jour-là, nous nous arrêtions devant le marchand de marrons chauds. Il était assis sur une vieille chaise toute déglinguée, emmitouflé dans d’innombrables couches de lainages dont ne sortaient que deux yeux d’une barbe embroussaillée et de gros doigts gris. Devant lui, un brasero rougeoyant... et le parfum des marrons ! Ses gros doigts façonnaient un cornet dans une feuille de papier journal, l’emplissaient de marrons et nous tendaient le cornet. Nous nous brûlions les doigts à décortiquer les marrons. Dieu que c’est bon, les marrons ! Et puis, alors que venait le temps de déballer les cadeaux, une des choses les plus attendues était le fameux biscôme de Noël. Imaginez un pain d’épices, et qui pouvait prendre la forme d’un sapin, d’un père Noël, d’une luge avec un enfant, c’était dessiné de sucre blanc et brillant, la pâte s’enfonçait légèrement sous le doigt et exhalait cette odeur d’épices qui nous faisait venir l’eau à la bouche. Mais nous résistions, il était si beau, ce biscôme ! Nous le mettions à côté de notre lit et, matin et soir, le regardions avec envie... mais, alors qu’arrivaient les dernières giboulées, les premiers perce-neiges, il était devenu si dur qu’il ne serait plus que décoration... et nous attendrions le Noël suivant...

— Philippe

À noter à votre agenda
Horaire de la période des fêtes
La Maison des Grands-Parents de Villeray sera fermée du 20 décembre 2013 au 5 janvier 2014.
Nous serons donc de retour le 6 janvier 2014.
Vente moitié prix à la friperie
Le mercredi 15 janvier de 10 h à 17 h, la Maison tiendra sa vente moitié prix, sur tous les vêtements, articles de maison et livres. Bienvenue à tous !

 

Brunch intergénérationnel
Le prochain brunch aura lieu le dimanche 16 février 2014 sous le thème « Qu’est-ce qui me tient à cœur ? ».
11 h à 12 h : Brunch
12 h à 13 h : Animation
Veuillez confirmer votre présence avant le jeudi 13 février 2014. Bienvenue à tous !

Venez en famille, avec des amis, vos voisins. Une belle occasion de connaître ou mieux connaître la MGPV.