La Maison des Grands-Parents de Villeray

 
  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Le début d'une belle aventure

Lucille GirardEn 1990, l'expérience vécue par Mmes Lucille Girard et Jacqueline Desjardins, toutes deux déléguées de la Fédération de l'âge d'or du Québec (FADOQ), au dossier de la famille et membres du Club de l'âge d'or «Le Pélican» dans Villeray, leur a permis de constater que l'aîné n'était pas représenté au sein de la famille. De plus, il devenait très difficile de concevoir comment y prendre place.

Suite aux constats et aux réflexions de ces aînées, la FADOQ demande à Mme Danielle Métras, agente de développement, de se joindre à Mmes Desjardins et Girard pour réfléchir sur leur souhait de se rapprocher des familles et être actif dans leur communauté. C'est ainsi que débute un processus de rencontres et de discussions. En janvier 1991, ces rencontres ont permis de cibler les principales raisons qui éloignent les grands-parents de leur famille:

  • Les responsabilités des deux parents qui travaillent à l'extérieur;
  • Les familles reconstituées bousculent la cellule familiale traditionnelle;
  • Les adolescents qui ont peu de contact avec les aînés;
  • La distance qui sépare les générations.Jacqueline Desjardins
  • L'absence des grands-parents des familles immigrantes, vivant encore dans leur pays d'origine.

À la même période, des jeunes du Centre d'accueil Vert Pré d'Huberdeau envoyaient un message aux responsables du colloque de la FIAPA (Fédération Internationale des Associations pour Personnes Âgées) qui avait lieu à Montréal en juin 1990.

Ce message, lu à l'ouverture du colloque où étaient présentes Mmes Desjardins, Girard et Métras, exprimait combien ces jeunes, face à leur isolement, avaient besoin des aînés et combien ils sollicitaient leur disponibilité, leur écoute et leur sagesse.

L'idée d'une Maison, d'où émaneraient les actions des aînés auprès des jeunes et des familles, avait déjà germé. Pour réaliser ce rêve, les trois initiatrices ont fait appel à la collaboration d'importants acteurs sociaux. C'est ainsi que le Regroupement inter-organismes pour une politique familiale au Québec et le CLSC Villeray se sont joints au Club de l'âge d'or  «Le Pélican» et à la FADOQ pour élaborer ce projet d'une maison des grands-parents et le concrétiser avec l'appui des milieux scolaire, communautaire, institutionnel et des affaires.

C'est le début de La Maison des Grands-Parents de Villeray.

 

Mission • Historique • Reconnaissances